La Pirogue - Agence de communication pour une transition éclairée

La Pirogue - Agence de communication pour une transition éclairée

Développement durable – Responsabilité sociétale – Épanouissement personnel.

CONTACTEZ-NOUS

In. Fb.

La Pirogue

La Pirogue > Blog > Structurer la production de contenus
Cocréation

Structurer la production de contenus

L’inspiration et la spontanéité, c’est bien. C’est même souvent le mieux. Pourtant on ne peut pas réagir à tout, être créatif à chaque instant et publier dans le parfait timing si l’on n’a pas structuré son planning éditorial et sa méthodologie de création de contenus.

Publier des contenus, un exercice collectif

Encore plus sur le web qu’ailleurs, l’écriture en particulier et la production de contenus en général est une tâche collaborative. Entre le sourcing, l’écriture, les relectures sur le fond et la forme, l’édition et la publication… il est recommandé d’impliquer plusieurs intelligences et plusieurs points de vue pour éviter quelques écueils.

Traquer les perfides coquilles

corrections
Ecrire avec un clavier génère plus de fautes que d’écrire avec un stylo : entre la pensée, le clavier et l’écran, la connexion avec le mot se perd. Bien sûr, les correcteurs automatiques ont fait d’énormes progrès, mais ils ne peuvent pas tout… et encore faut-il prendre la peine de les utiliser, avec un oeil critique.

Autre facteur qui n’aide pas à une écriture correcte : l’infobésité et la multiplication des contenus. Depuis l’essor des réseaux sociaux, tout le monde prend la parole. Les formats courts sont généralement accusés… comme si le couteau était reconnu coupable de meurtre par une cours d’assises. Bref, à force de voir les mots malmenés, torturés, la langue évolue certes, mais son usage s’appauvrit

La relecture, trop souvent négligée

Vous ne pouvez pas efficacement relire vos propres productions. Plus ou moins consciemment, vous vous souvenez de ce que vous vouliez dire… et ce n’est pas forcément ce que vous avez dit. Un oeil différent et concentré pointera les incohérences. Il chassera également les coquilles restantes…

Depuis quelques années, le monde de l’édition est soumis à une lourde pression économique. Beaucoup de maisons ont réalisé des coupes budgétaires et ont considéré pouvoir se passer des correcteurs. Résultat, aujourd’hui, il n’est malheureusement plus rare de retrouver des erreurs dans des livres imprimés.

Faire résonner les mots et les images

Et faire raisonner les images et les mots ! Les photos et autres productions graphiques, ne sont pas “que” des illustrations. Elles viennent apporter du sens, elles viennent nuancer les propos écrits. Mieux ! Les mots et les phrases dialoguent avec les visuels. Le lecteur est immergé dans une expérience qui le connecte avec le contenu, avec le sujet, voire avec la marque dont il est question.

Puisqu’un contenu publié sur le web a pour vocation d’être lu par une multitude de personnalités aux cultures et aux vécus différents, vous aurez d’autant plus de chance de les toucher en travaillant dans la co-création.

Client, éditeur, concepteur-rédacteur, correcteur, graphiste, illustrateur, infographiste… On n’a pas toujours le temps et les moyens d’impliquer chaque talent, mais le vieil adage “seul on va plus vite, ensemble on va plus loin” prend souvent plus de sens qu’on ne l’imagine.

Rester créatif et productif !

Une personnalité, une marque ou un projet s’expriment aujourd’hui dans un environnement sémantique complexe. Avoir une stratégie crossmedias (combinant plusieurs supports d’expression connectés par leur message, ainsi que les invitations à passer du papier au numérique ou des réseaux sociaux à un site web par exemple).

Les lecteurs sont inondés d’informations et n’ont que très peu d’attention disponible à accorder à chaque message. Il faut les prendre par la main, les toucher par leurs besoins et leurs envies… sans perdre de vue ce que la marque veut dire, ce qu’elle veut exprimer à un moment donné, autant que les valeurs qu’elle veut porter en continu.

Un cadre pour laisser la place à la spontanéité.

Pour ne pas faire le yoyo dans vos publications, un planning s’impose. Rien de rigide, mais un repère pour ne pas laisser les communautés dans l’expectative, imaginant tout et son contraire sur votre devenir. Les sujets à traiter se réfléchissent en amont en alternant sur l’information contextuelle et la notoriété de l’entreprise ou du projet pour lequel on s’exprime.

Nous ne pouvons évidemment pas prévoir ce qu’il va se passer dans l’actualité. Nos clients comme nous doivent garder de la souplesse pour réagir à chaud sur une information qui concerne leur domaine d’activité, faire pivoter leur activité ou patienter si le contexte médiatique n’est pas en mesure d’accueillir le message préparé en amont.

assembler les contenus

Gérer la quantité de contenus

En agence, nous avons naturellement une grande diversité de commandes. Elles sont hétérogènes tant dans leur forme que dans les thématiques qu’elles abordent. Des dizaines de textes pour un site web, l’animation de réseaux sociaux pour une autre marque, la création d’une identité graphique et éditoriale pour un porteur de projets….

Nous organisons notre temps et nos processus de production grâce à des outils de gestion de projet, des diagrammes de gantt pour la planification ou encore l’incontournable pomodoro pour la production de contenus.

Chaque contenu passe différentes étapes d’écriture, de relecture, de réécriture, de validation, de publication puis de relais sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire